Mondial de la Bière Paris

L’heure du houblon

  • ©Caspar Miskin©Caspar Miskin
  • Florent Ladeyn ©Caspar MiskinFlorent Ladeyn ©Caspar Miskin
  • ©Caspar Miskin©Caspar Miskin

Omnivore lance les 30 juin, 1er et 2 juillet la première édition du Mondial de la Bière Paris. 100 brasseurs, 500 bières, 20 pays et autant de dégustations/rencontres avec un secteur de la«» bière artisanale en pleine expansion.

On va zapper les chiffres mais tout de même, juste quelques-uns pour cadrer un peu les esprits : il ne restait « que » 130 brasseries artisanales en France en 2007. Le dernier pointage, dix ans plus tard, indique qu’elles seraient désormais 1200. Avec une croissance exponentielle – autour de 150 ouvertures/an – ces cinq dernières années.

Il n’en faut pas plus pour dessiner un paysage brassicole en pleine explosion et ne pas s’étonner qu’Omnivore se retrouve ainsi au milieu du houblon… Car, pionnier de la Jeune cuisine créative dans les années 2000, Omnivore n’a cessé depuis de s’intéresser aux mouvements de ce qui se boit et se mange. Et si à la fin des années 2000, le vin nature était le compagnon naturel de la cuisine contemporaine, il se pourrait bien que la bière artisanale, lui emboîte le pas, devienne même un concurrent sérieux sur les tables des «Millennials».

 

Cool, partageuse, populaire

Car, bien entendu, la bière artisanale est le phénomène d’une génération. On doit bien sa défense à quelques pionniers – le Mondial de la Bière né à Montréal en 1994 est de ceux-là – mais il faut toujours une conjoncture d’époque et de sensibilité pour voir concrétiser un changement de comportement. Avec la bière, nous sommes en plein dedans. «C’est une boisson populaire !» revendique Florent Ladeyn, le chef du Bloempot (Lille) – qui officiera également à la Beer Cantine du Mondial de la Bière Paris. Entendez par là qu’elle ne snobe pas comme le vin un consommateur qui ne se croit plus obligé, en retour, de jouer les «sachants». Oui, la bière artisanale – les bières artisanales, tant il en existe de différentes – est cool, intuitive, partageuse, populaire. Elle est aussi devenue, grâce au sérieux des brasseurs, un véritable accompagnement pour la table, très loin de la bibine à barbecue. Elle impose désormais sa/ses personnalité(s). Des Indian Pale Ale à l’acidité perçante aux rondeurs sauvageonnes des stouts, c’est une immense palette gustative qui s’offre enfin au palais du mangeur/buveur. Et c’est tout le pari du Mondial de la Bière, première édition, de vous inviter à les découvrir. Avouez que ce serait stupide de louper une révolution !

Luc Dubanchet

 

Un conseil : pré-enregistrez vous ici avant de venir. C’est la meilleure manière d’éviter les files.

 

Mondial de la Bière Paris

30 juin, 1er, 2 juillet 2017

Maison de la Mutualité 

24 rue Saint-Victor

75005 Paris 

Entrée : 12€ (15€ sur place)

Dégustations payantes (système cashless, prix des dégustations fixées par les brasseurs)