MANGER

VOYAGE CHEZ MAMAGOTO

  • Source : instagram @mamagotoparisSource : instagram @mamagotoparis
  • Source : instagram @mamagotoparisSource : instagram @mamagotoparis

Chaque mardi, Omnivore sélectionne une table où bien manger. Aujourd’hui, direction Paris chez Mamagoto : « dînette » en japonais. 

Le fond

Entre la gare du Nord et la gare de l’Est, on pose ses valises chez Mamagoto. Pour un voyage tout en contraste. Il démarre à midi par une ambiance bistrot. L’arrêt du soir, c’est plutôt bar à manger branché. Au wagon “déco”, on plonge dans un élégant mélange de fifties avec cet imposant comptoir carrelé… et de modernité avec un mobilier boisé chic et tendance. À la station “influences”, deux directions encore, celle de l’Hexagone et celle du pays du Soleil Levant, que fusionne à merveille le chef japonais Koji Tsuchiya (passé par L’Astrance). Timide, le pilote des fourneaux n’hésite pourtant pas à déambuler en salle pour voir si les passagers apprécient l’odyssée gustative. À ses côtés, aux manettes de l’affaire, un duo : Thomas Loustau, le boss de Chez Graff, et Guillaume Cazier qui gère la salle et la cave avec une bonne humeur qui envahit l’espace joliment tamisé.

 

L’assiette

À la carte, on zigzague entre les triplettes d’accords. Pour un départ « froid », on partage un Bœuf / Tourteau / Pomme verte, une Bonite / Chorizo / Haricot vert et les Gambas / Coing / Butternut. Des associations de saison à l’équilibre de première classe, que le chef réinvente quasiment tous les jours. Sur la voie chaude, des cuissons et textures parfaites. On savoure la Canette / Coco Paimpole / Cébette. Mais c’est le terre-mer Os à moelle / Coques / Salicorne qui nous fait dérailler de plaisir, si bien que l’on n’a presque plus envie de partager son assiette… Au terminus, on aime l’élégant trio Chocolat / Framboise / Hibiscus mais on est un peu déçu par la Figue / Yaourt / Romarin, dont le dernier élément est à peine perceptible.

Pour les escales liquides, c’est Guillaume Cazier qui déniche avec passion des quilles des quatre coins de la France. Il arrose nos entrées froides d’un délicat Chenin-Chardonnay du couple Jousset – Exilé, 2015 – et nos plats chauds d’un rouge naturel – Lilian et Sophie Bauchet, Amor Fati, 2015.

 

Le prix

Formules midi 21 et 25€

Le soir à la carte, comptez 40€ par tête

 

Le + :

Les trios d’accords surprenants et la carte des vins

 

Le – :

Peut-être les desserts, un peu moins aboutis ce soir-là. Mais on garde un excellent souvenir du cheesecake citron dégusté la semaine précédente

 

MAMAGOTO

5 Rue des Petits Hôtels

75010 Paris

 

Du mardi au vendredi 12h00 à 14h30 et de 20h à 23h

Chaque samedi une troupe musicale anime le service de 12h30 à 16h30 avec la cuisine de Koji en continue jusqu’à minuit.

 

01 44 79 03 98

http://www.mamagoto.fr

 

Marie BELOT 

@mclbel