Anton Kovalkov, prix Proche 2017

«J’ai essayé d’être carré»

  • Remise de prix sur la grande scène du festival, le 5 mars. © Caspar MiskinRemise de prix sur la grande scène du festival, le 5 mars. © Caspar Miskin
  • © Caspar Miskin© Caspar Miskin
  • Pour sa masterclasse : du bœuf salé et matûré en feuille de kombu, pickles de chanterelles et infusion d'herbes, beurre, champignons et écorce de bois. © Caspar MiskinPour sa masterclasse : du bœuf salé et matûré en feuille de kombu, pickles de chanterelles et infusion d'herbes, beurre, champignons et écorce de bois. © Caspar Miskin

Le rideau du festival baissé, retour sur les primés 2017, en quelques questions, le vendredi. Aujourd’hui, Anton Kovalkov, incarnation de la nouvelle garde russe, passé par Noma (Danemark), Alinea (Chicago) et l’Atelier Crenn (San Francisco), entre autres.

Quel souvenir gardez-vous de la remise de votre prix sur la grande scène d’Omnivore ? 

C’était inattendu et je suis tellement fier d’être un membre de la famille Omnivore.

 

Vous êtes-vous spécialement préparé au festival ? 

Oui, j’ai essayé d’être carré. Tous les plats devaient refléter mon concept de cuisine russe moderne mâtinée d’influences japonaises.

 

Cuisiner devant un millier de personnes, ça vous a fait quoi ?

C’est d’une énergie incroyable. Bien entendu, j’étais un tout petit peu nerveux mais après, j’étais tout exalté.

 

Que signifie pour vous la «Jeune cuisine» ?

Être ouvert d’esprit et avoir toujours faim de nouveauté.

 

Vous êtes actuellement en pleine transition, après votre départ de Fahrenheit. Pouvez-vous nous en dire plus sur vos projets ?

Bereg District [un restaurant, une école de cuisine et une boulangerie, en plein cœur de Moscou, ndlr] est un projet que j’ai abandonné hélas. En ce moment, je voyage pas mal et je rencontre des gens. C’est un moment particulièrement intéressant dans la mesure où j’ai du temps pour réfléchir à ce qui je veux vraiment être, ce je veux vraiment faire, à mes vrais objectifs.

 

Avez-vous un plat signature, des petits secrets de cuisine à partager ?

Je pense que j’ai une ou deux astuces (sourires)…

 

Si vous deviez qualifier en trois mots votre aventure Omnivore Paris 2017 ?

Géant, extraordinaire, énergique !

 

Propos recueillis par Noémie Lafon

 

Anton Kovalkov

A suivre sur Instagram @AntonChef