Omnivore Paris 2017

Sur les traces de Marx

Sur les traces de Marx

Le chef emblématique d’une nouvelle génération de cuisiniers engagés monte sur les scènes Sucré et Avant-Garde d’Omnivore Paris le dimanche 5 mars.

La scène se passe le 23 janvier dans l’espace Omnivore du Sirha de Lyon. Sitôt finie sa démonstration, une marée humaine fond sur cet homme dont la taille semble inversement proportionnelle au rayonnement parmi la foule. Une séquence de selfie, autographes, poignées de main, conseils quémandés à la volée… Thierry Marx se prête de bon cœur à l’exercice, rompu qu’il est depuis déjà pas mal d’années à ce qui s’apparente à une vraie tournée électorale. Mais celui qu’on a vu récemment aussi bien avec François Hollande qu’avec Emmanuel Macron n’est pas en campagne. Ses passages télévisés, son discours sur l’engagement, son histoire singulière d’ancien baroudeur de guerre devenu cuisinier, sa capacité à faire la synthèse entre tradition-modernité-société, en bon Compagnon du devoir, ont séduit des milliers de Français, bien au-delà du cercle de la cuisine.

 

Chef impliqué dans la vie sociale, Thierry Marx cultive son passé de poulbot de Ménilmuche tout en se propulsant dans un quotidien qui fait le grand écart entre le luxe de palace pour lequel il officie et la modestie des écoles d’apprentissage à la cuisine et à la boulangerie qu’il ouvre désormais sur tout le territoire. Modeste mais enragé, soucieux de former tout autant que de donner un but à une génération qu’on considère souvent à tort comme perdue. Lui refuse obstinément une fatalité de classe. On ne le retrouvera sans doute jamais sur une liste électorale – trop conscient des concessions qu’il convient de faire – mais son engagement public montre la voie à des jeunes chefs qui comprennent peu à peu que la cuisine se joue, aussi, dans la rue, sur le pavé. Après tout, c’est de là qu’il vient, c’est cela qu’il assume et c’est pour cela qu’on l’admire, Thierry Marx. LD 

 

>DECOUVREZ LE PROGRAMME

>ACHETEZ VOTRE PASS