FOODBOOK 13

À télécharger gratuitement

Pensé et fabriqué dans le monde d’avant, le treizième numéro du Foodbook sous sa forme physique a tout de même pu être imprimé mais il est comme vous et nous : confiné ! D’ici à ce que nous ayons une nouvelle date de parution à communiquer afin que vous complétiez votre collection, on vous l’offre en guise lecture de confinement.

Il y a encore du très beau monde et de très belles choses dans ce numéro. Plutôt versé liquides à nouveau puisqu’on vous réservait de solides surprises pour la rentrée et la nouvelle formule du festival Omnivore avant que ce satané virus ne vienne tout bouleverser.

Au menu : pas de chloroquine au banc d’essai mais sa copine quinine, queen du tonic, un dézingage de l’accord mets/vins par Boris Coridian, des régressions de chefs avouées avec style, le mollusque préféré d’Armand Arnal et cette déclaration à l’écho si différent aujourd’hui d’Alain Ducasse : « Une cuisine bonne à penser est nécessairement bonne à manger». À méditer.

Vous voyagerez confinés aussi en feuilletant. En Australie, en Grèce, dans le Penedès catalan pour le lointain; à Strasbourg, en Saône-et-Loire dans le sillage du dernier alambic ambulant de France, et en Bretagne avec Hervé Bourdon et Hugo Roellinger qui ont rigolboché pour le Cahier de cuisine.

Le guide de cette édition passe en revue les cavistes, autant d’adresses où l’on souhaite que vivement, la vente à emporter, en ligne et avec livraison laissent à nouveau la place au contact humain et au plaisir de musarder entre les casiers.

 

Le Foodbook coûte 19,90€. Vous l’avez ici à disposition gratuitement, en attendant de pouvoir compléter votre collection physique, mais, si comme nous, vous cherchez comment aider le monde de la restauration, rien ne vous empêche de contribuer aux cagnottes dont Omnivore vous a parlé depuis le 14 mars. Pour aider #leschefsaveclessoignants, les #chefsenpéril et/ou #ecotable. Aucun bénéfice n’est perçu de cette proposition.

 

Bonne lecture

Audrey Vacher