Benoît Castel le pâtissier-boulanger

Quand transparence devient le maître mot d’un pâtissier-boulanger, le laboratoire fait partie de la boutique, et l’origine des produits n’est plus un mystère.

Direction le XXe arrondissement de Paris, plus précisément rue Ménilmontant afin de déguster la tarte au citron de Benoît Castel. Elle est tout simplement composée de son sablé emblématique, carré et dentelé, et d’une crème au citron acidulée à souhait, le tout saupoudré de zeste de citron vert afin de réveiller le palais. Il est aussi un maestro du pain. Utilisant du levain liquide et sélectionnant soigneusement ses farines, il propose des pains originaux, tel le pain du coin, à base de farine tradition et de seigle au levain de coing et au sel salish (un sel fumé au bois d’aulne rouge). Ce chef pâtissier-boulanger est un adepte du sans colorant, sans additif, que de bons produits et de saison.

Ce Rennais a fait un apprentissage dans sa ville d’origine avant de partir pour Paris à 17 ans. Depuis, il n’a pas chômé : pâtissier chez Hélène Darroze, deux ans au sein de l’empire Costes et huit ans à la Grande Epicerie du Bon Marché. Puis en 2012, il ouvre Josephine Bakery puis Liberté (fermée depuis) et enfin ses boutiques éponymes à Ménilmontant et République.

Il était venu l’an passé sur la scène Artisan pour parler ses pains, il revient cette année sur la scène Sucré pour partager sa philosophie à travers sa pâtisserie.  CL

 

Il sera sur la scène Sucré le mardi 6 mars à 12h40.

 

Découvrez le programme de la scène Sucré

Réservez votre pass