Boire

Fulgurances mexicaines

Mercredi soir à Paris, Fulgurances à côté, l’annexe liquide de Fulgurances, a pris des accents mexicains avec Art Cocktail Club qui accordait le mezcal à la cuisine de Max Tuckwell.

Comment ? Carlos Moreno, fondateur de Koch El Mezcal, est à Paris et Mariana Villegas (ex-Cosme et Pujol) prend ses quartiers à Fulgurances ? Il n’en fallait pas plus à Art Cocktail Club pour penser une soirée saveurs mexicaines. En cuisine, ils ont misé sur Max Tuckwell, qui a sorti une mini-carte alliant saveurs mexicaines et produits français pour des combos épatants.

 

Mole

Molegroni à base de Koch assemblage (Cirial, Tobasiche, Tobala et Lumbre), Cynar, Caprano Classico, mole negro de Chilhuacle, parfum Procrastination. Travaillée au verre à mélanger, ce mix est versé sur un glaçon refermant une tranche de betterave. L’amertume du Cynar est balancée par le mezcal très peu fumé et le mole negro qui arrondit le tout d’une note doucement épicée. On retrouve dans ce twist le plaisir d’un Negroni.

 

Maïs

Nous avons accordé le Mercado de Abastos, à base de maïs avec l’Esquites (bouillon de maïs, crème crue, chili et herbes fraîches). Un plat relevé qui rallonge l’amertume de la Suze et renforce le chili morita du mezcal infusé, deux des trois éléments principaux du mix. Le troisième, du mezcal ancestral Koch, apporte tenue en bouche et mâche agréable. Si on se prend à la croquer, la rondelle de maïs baignant dans le cocktail ajoute une note sucrée et corsée.

 

Sopes

La soirée s’est terminée sur la dégustation des sopes (en-cas typique du Mexique, ndlr) aux champignons, haricots rouges et œuf mollet. La tortilla de maïs bleu travaillée comme un fond de tartelette maintient la purée de haricots rouges surmontée de champignons saisis et d’un demi-œuf mollet. L’association délicate de saveurs douces et de textures enrobantes supporte très bien les cocktails marqués en alcool.

VDL