Paris 2018 4>6 mars

Eric Bordelet, le cidre gastronomique

Entre un Spritz et un demi sur les tables des terrasses, le cidre a trouvé sa place, ne se cantonnant plus aux crêperies. Dans sa Mayenne natale, Eric Bordelet n’a pas attendu que le breuvage devienne le dernier truc à la mode pour proposer ses produits de haute qualité.

À la fin des années 80, cet ancien sommelier réputé créait la première carte de cidre dans un restaurant étoilé, l’Arpège d’Alain Passard, rien de moins. Et, logiquement, il a souhaité faire son propre cidre, sur le modèle des grands crus de ses amis vignerons. C’est-à-dire qu’il cultive ses pommiers et ses poiriers comme eux élèvent leurs vignes. Activité qu’il pratique en biodynamie depuis 1992 en son château de Hauteville, ruine qu’il retape à son rythme sur le domaine familial, à Charchigné.

 

Il produit une cuvée de cidre millésimée composée tous les ans des mêmes variétés de pommes afin de mettre en avant le goût propre aux pommes de l’année. Grâce au soutien de ses amis vignerons tels que son mentor  et regretté Didier Dagueneau ou les frères Foucault, les cidres d’Eric Bordelet furent les premiers cidres vendus par de grands importateurs de vins français.

Par son respect du terroir et son raffinement, Eric Bordelet a convaincu les grandes tables d’ajouter ses cidres et poirés à leur carte. LDL

 

Il sera sur la scène Artisan le mardi 6 mars de 14h25 à 15h05

 

Découvrez le programme de la scène Artisan

Réservez votre pass