FOODBOOK#10

À la vôtre !

En octobre, Omnivore a toujours soif. Le numéro 10 du Foodbook, en librairie le 17 octobre, consacre son dossier, ainsi qu’une Grande dégustation, aux «vins bons».

Dégustation

Soif de bon, mais pas à n’importe quel prix ! Ainsi, les sept sommeliers et cavistes qui font partie de notre jury 2018, ont sélectionné chacun dix bouteilles à moins de 40 euros, départ cave. Au bout du compte, nous avons débouché 80 quilles, dont 73 ont passé le cut et 8 ont récolté des Coups de cœur.

 

Réflexion

Alice Feiring, amateure de quilles libres, nous raconte sa rencontre avec le vin nature et ce qu’elle en a retenu au fil du temps. Ce qui l’amène à se demander : le «grand» vin nature est-il dead ? Oui, nous publions son texte en VO et en VF.

 

Introspection

Au Québec, la vigne n’a que 25 ans et ils sont quelques-uns à y inventer littéralement un vin nouveau, dont Frédéric Simon, de Pinard&Filles. Nous sommes allés à sa rencontre, y boire les vins du possible.

 

Investigation

Dans le grand flou artistique des réglementations viticoles, le calcul du prix d’une bouteille est avant tout une question de marketing et d’intermédiaires. On a enquêté sur le coût objectif du goût, en prenant en compte 5 paramètres : la terre, la sueur, le jus, l’agent et le dealer.

 

Observation

Mettons-nous dans les bottes de ces vignerons démunis du jour au lendemain, dévastés par les aléas climatiques. Et sauvés par la solidarité. État des lieux de cette filière, riposte pleine de goût au climat, dévoreur de raisin.

 

Précommander votre foodbook