FOODBOOK 11

Demain en librairie

Le numéro 11 du Foodbook sera disponible dans toute bonne librairie demain. Tout y est beau et profond, à commencer par le dossier. Bonne lecture.

Cette photo de Romain Bassenne, en reportage chez Thierry Seren, ingénieur en aéronautique devenu paysan boulanger à Martigues, où il a trouvé sa voie vivante en se reconnectant à la terre, représente bien ce Foodbook. Une offrande, un partage d’expériences…

 

Sous l’écorce des chefs

Nombreux, ils sont nombreux à s’être épanchés pour ce dossier sensible. Le grand Alex Atala, conscient de son statut de plus que cuisinier dans son pays, ce Brésil si riche de produits identitaires qu’il donne à goûter et où il puise sa force de chef. Les cheffes de la génération montante, dont une Manon Fleury bien carrée, pour un propos qui ne verse pas dans la victimisation mais bien dans la perspective de ne pas bégayer les erreurs des précédentes pour garder le plaisir de nourrir. Des chef.fe.s, qui osent enfin raconter ce cap redoutable de la quarantaine, à l’image du mur du 30e kilomètre au marathon, quand ils tombent, d’épuisement, en panne sèche alors qu’ils sont à leur apogée. «Et pourtant, chaque jour, on recommence, parce que nourrir les autres, c’est quand même vachement chouette. On craquera plus tard», lirez-vous dans la chronique qui agrémente ce dossier, superbement illustré par Claire Braud. AV

 

Commandez votre foodbook