FOODBOOK#10

Petits négoces entre amis

Quantités réduites, intempéries subites et en série, mildiou… le vignoble français n’est pas épargné par les aléas climatiques. Alors le vigneron sort de sa zone d’AOC, toque chez le voisin ou le pote, et produit des jus tout aussi admirables.

Plusieurs auront recours à de l’achat de raisins  sur des parcelles épargnées des voisins pouvant ainsi garder leur AOC. D’autres iront puiser à des centaines de kilomètres, là où les fleurs auront fécondé et où la récolte aura été prospère. Et certains n’iront nulle part et verront leur volume diminué de moitié, en espérant que cette campagne hors norme soit signe d’un grand millésime. Il est vrai que plusieurs régions ont beaucoup perdu, mais ces gens qui nous font boire pour se régaler ou oublier, pour partager ou s’enivrer, nous livrent aujourd’hui des jus de petits négoces bien précieux à leurs yeux.

 

Zaune à Dédée. Notre sommelière aux aguets en a goûté 5, dont le Zaune à Dédé, le VDF d’Anne et de Jean-François Ganevat, une création hors du commun qui déroute par son élevage sous voile d’une durée de trois années pour les trois traminers qui le compose. Toute l’observation de Caroline Loiseleux sur ces vins solidaires est à lire dans le Foodbook#10.

 

Commander votre Foodbook