Omnivore Nord, première au Touquet le 30 avril

Festival

Réservez votre week-end du 1er mai, Omnivore vous emmène en festival au Touquet. C’est tout nouveau, ça s’appelle Omnivore Nord. 

En 2022, Omnivore, comme tout le monde, tombe le masque et a des envies d’évasion, de nouveauté, voire de renouveau. C’est ainsi qu’est né Omnivore Nord, trois jours de festival concentrés sur les ressources humaines et alimentaires des Hauts-de-France et du Nord dans son sens large, avec notamment une belle brochette d’invités belges vibrants. Et ça va se passer au Palais des Congrès du Touquet du 30 avril au 2 mai.


La station du Touquet et la région Hauts-de-France y voient aussi une façon joyeuse et engagée de marquer l’obtention du label Région européenne de la gastronomie 2023. « Le Touquet-Paris-Plage, terre de gastronomie au sein des Hauts-de-France labellisés est ravie d'accueillir Omnivore, le festival proposant un regard nouveau sur la cuisine gastronomique et qui fait la part belle à l’innovation et au partage des savoirs. Bienvenue aux jeunes talents et à tous ceux qui ont le goût de la cuisine créative et responsable ! » soutient Daniel Fasquelle, le maire du Touquet.

« Aller sur le terrain, c’est notre nature profonde »

Pour Romain Raimbault, directeur d’Omnivore, c’est une envie de toujours qui prend forme. « Déjà à l’époque du World Tour, j’étais convaincu que nous devions faire étape en régions. Aller sur le terrain, décrypter la cuisine d’aujourd’hui là où elle se crée, c’est notre nature profonde… » Fort d’une cinquantaine de festivals organisés autour du monde, Omnivore scrute avec attention la scène française, en forte ébullition depuis plus de cinq ans. « Il est très excitant de voir apparaître sur tout le territoire ces nouvelles adresses et les personnalités talentueuses et engagées qui les incarnent. Nous sommes impatients de mettre en lumière leur travail et celui de tous ceux qui les accompagnent, producteurs en tête. » Première escale donc, dans les Hauts-de-France. Presqu’un hommage romantique, car « on y a puisé dès les origines beaucoup d’inspiration et vécu de belles émotions », rajoute Romain Raimbault. Les débuts d’Alexandre Gauthier ou de Florent Ladeyn, au hasard…

Des piliers et des bizuths

Pour cette première, comme pour les autres festivals, le directeur d’Omnivore soigne sa programmation, s’appuyant sur ses piliers régionaux, fidèles de toujours, faisant monter sur scène de nouvelles têtes, de nouvelles histoires, de nouveaux modèles et questionnements, fidèle à ses instincts de défricheur. Florent Ladeyn, évidemment, Ismail Guerre-Genton, Nicolas Pourcheresse bien sûr, mais encore d’autres qui nous ont titillé la curiosité. Damien Laforce à Lille, Camille Delcroix à Saint-Omer, Félix et Nidta Robert à Croix, Diego Delbecq et Camille Pailleau en cours d’installation à Marcq-en-Barœul, Samuel et Claire Fontaine à Compiègne… Et qui mieux qu’Alexandre Gauthier, déniché en 2003, récompensé moult fois et toujours aussi surprenant après tout ce temps, pour parrainer cette première ?

Florent Ladeyn sur la scène Artisan du festival Omnivore Paris 2021. © Alex Gallosi

« C’est une chance et une fierté qu’Omnivore pose ses valises dans le Nord et sur la côte d’Opale, nous dit-il. Une chance de pouvoir faire résonner la richesse des ressources terrestres, marines et humaines de notre grand et incroyable territoire, finalement méconnu. Je souhaite que chaque acteur de l’alimentation éthique et raisonnée des Hauts-de-France prenne part pour la réussite et le succès de cet événement que j’espère pérenne. »
Pour le coup, des acteurs de l’alimentation éthique et raisonnée, il y en aura au Touquet. Sur les trois scènes, la Grande, qui sera investie par la Talks le lundi pour être à l’écoute des enjeux de formation et de la pêche dans la région, et l’Artisan ; au Village des producteurs, qui regroupera une trentaine d’artisans, pêcheurs, brasseurs, éleveurs et maraîchers locaux, bio et éthiques ; et aux comptoirs du Foodcourt, où 8 chefs et pâtissiers différents enverront chaque jour des plats conçus pour l’occasion.  


À toutes les tables où nous sommes passés pour préparer cet événement – des adresses à retrouver dans notre guide en ligne –, partout le même enthousiasme, la même excitation à l’idée d’avoir un festival Omnivore maison. Des tables qui nous ont conforté dans le choix des Hauts-de-France comme région d’attaque de ce tour de France par points cardinaux, symboles d’ouverture sur les rives avoisinantes comme c’est le cas avec les invités internationaux de cette première édition. Parmi eux, Karen Torosyan et un joli échantillon des talents qui nous remuent chez nos voisins belges.
Restez à l’affût : ouverture de la billetterie début mars et plus de détails sur ce que vous verrez, entendrez et goûterez au Touquet d’ici au 30 avril. 

Audrey Vacher

© 2021 Sirha. Tous droits réservés

Mentions légales - Politique de confidentialité - CGU - Gestion des cookies