À La Mirlitantouille, vivifiant bistrot rennais

Manger

Dans le guide, en ligne désormais, d'Omnivore, une entrée de plus cet automne, à la faveur d'une virée à Rennes, en pleine effervescence. Stop à La Mirlitantouille ce midi. 

Maximum 20 euros le midi, 40 le soir… La Mirlitantouille se pose bien dans la vague des néo-bistrots, au 12 de la rue Nantaise à Rennes, pas très loin des Lices, depuis octobre 2019. Respect des saisons, produits frais en circuit court qui dictent la carte, sourcing exigeant, cuisine fraîche et quilles nature de très, très bon aloi. Tout ça à un prix raisonnable et accessible donc. Aux manettes, Yann-Éric Toutain en cuisine, et Simon Commault en salle. Les deux ludions ont matché, chez Passerini à Paris, entre autres, et, Bretons d’origine, ont trouvé leur terrain de jeu commun à Rennes. Force est de constater qu’ils savent faire, bon, et être, accueillants et enlevés, à la fois.  
La Mirlitantouille, du nom du lieu-dit où a grandi la grand-mère de Simon, c’est l’entrée bistrot de leur proposition. De l’autre côté, ils ont installé la Godinette, comptoir à vins qui sert souvent de sas d’attente ou de décompression, jusqu’à 2 du mat. 

Pour la petite histoire, la Mirlitantouille c’est aussi le nom d'une auberge des environs de Moncontour (Côtes-d'Armor), fréquentée par les Chouans, emprunté par G. Lenôtre – rien à voir avec Gaston le sucré, mais Georges Lenôtre est le nom de plume de Louis Léon Théodore Gosselin, historien et auteur dramatique français du XIXe siècle ; Georges est en revanche bien un arrière-petit-neveu du jardinier du roi André Le Nôtre – pour titrer son ouvrage où il narre les principaux épisodes de la chouannerie costarmoricaine. Y a dû y avoir un groupe de folk celte qui sévissait sous ce nom également, bref… on cherche des poux sur un crâne tout lisse. On va plutôt suivre de près la belle, forcément, histoire de cette Mirlitantouille-la.


En photo, ris de veau divin ; île flottante régressive comme il faut. Il faisait encore beau et chaud à Rennes, c’était un midi de fin d’été comme on les aime.
L'adresse est à retrouver ici, dans notre guide en ligne, alimenté et actualisé à mesure qu'on se régale.  

AV

© 2021 Sirha. Tous droits réservés

Mentions légales - Politique de confidentialité - CGU - Gestion des cookies