Omnivore Paris 2019 > 10-12 mars

Le bon sens de Manon Fleury

  • Les dernières tomates d'été, par Manon Fleury.

Pas mécontents de s’être laissé bluffer par Manon Fleury, au Mermoz, en 2018. La Grande scène lui tendait les bras, car cette fille fait un bien fou. Rendez-vous lundi 11 mars 2019 à 10 heures.

Pascal Barbot nous avait bien dit de surveiller le Mermoz, et il avait comme toujours raison. D’autres ne s’y sont pas trompés, puisqu’en cette fin d’année, entre la course au casque connecté pour Maman et Peau d’âne en belle compagnie au Marigny, elle enchaîne les interviews, et sans attachée de presse. Publications engagées et féminins friands de sa blondeur ? Elle garde la tête froide et cette même douceur.

 

Zéro gaspi. « C’est une chance immense de pouvoir faire passer un message. » Celui d’une cuisine décomplexée et responsable, « qui prend soin ». Du produit, de l’environnement, du client, et aussi de ceux qui la font. De manière naturelle, le Mermoz s’est organisé autour d’une grosse activité méridienne qui passe en mode bar à vins le soir. À l’encontre du menu dégust’ à rallonge au dîner, leur modèle permet à chacun de prendre une soirée par semaine. Et de tendre vers le zéro gaspi. « Je passe tout le midi et je réutilise les restes pour le soir ». Elle peut le dire et c’est tant mieux, parce qu’elle a tellement raison. AR

 

Manon Fleury sera sur la Grande scène le lundi 11 mars à 10 heures.