Manger

Mason l’onctueux Sam

Gueule d’ange et tatoué de la tête aux pieds, Sam Mason dynamite depuis une dizaine d’années les codes établis en pâtisserie. Un coup d’œil sur la carte des glaces artisanales qu’il propose à OddFellows, sa nouvelle enseigne de Brooklyn suffit pour s’en rendre compte. Caramel-chorizo, huile d’olive ou encore chamallow brulé.

Tranquillement, ses glaces font la nique à l’ordre établi. « Parfois il faut juste admettre que ça ne marche pas et se résigner. Il n’y a par exemple aucune raison pour que l’ail soit un jour un parfum. Quoique je viens de recevoir de l’ail noir, je vais retenter le coup ! »

 

Homme d’affaires aguerri autant que pâtissier hors pair, Sam Mason est aujourd’hui à la tête de plusieurs établissements dans Brooklyn. Des bars, mais aussi Empire mayonnaise, où il y décline la fameuse sauce sous toutes ses formes et OddFellows, son magasin de glaces déjantées. Prochaine étape : l’ouverture d’autres glaceries car « il y a un gros potentiel ». Il ne faut pas s’y méprendre, faire des glaces est tout sauf un jeu d’enfant. « Ce n’est pas de l’astrophysique mais l’équipement fait un peu peur au début. J’étais perdu entre les thermomètres, les sondes et les chaudrons. Ma vision de la création des glaces a évolué. On peut facilement prendre pour acquis sa technique. Je considère plutôt que je suis en constant apprentissage ». Ses tatouages, qui recouvrent l’ensemble de ses bras incarnent l’esprit de liberté qu’il défend bec et ongles. « Je laisse carte blanche à la créativité du tatoueur mais je pense quand même me faire tatouer un cornet avec une boule de glace façon boule à facettes, encore une de mes idées stupides ! »

TD