Omnivore Paris 2019 > 10-12 mars

Marie Le Cossec vient nous taquiner

  • Marie Le Cossec et ses acolytes du Taquin, à Bordeaux. © Lucile Aunaud

La pâtisserie d’aujourd’hui, ça se passe aussi en boutique. Marie Le Cossec a réussi le coup à Bordeaux, elle racontera sur scène.

En deux ans, le Taquin a su imprimer son rythme binaire de bistrot/fabricant de cocktails et contribué à propulser Bordeaux et le quartier Sainte-Croix dans la liste des agglos où l’on mange en s’amusant. Le Taquin a aussi joué des coudes grâce aux Taquineries de Marie, ligne de desserts, devenue boutique. Fusion empathique et sobre entre biscuits, brioches, condiments gourmands et agrumes. À Marie Le Cossec (ex-Royal Monceau) de venir exprimer l’esprit Taquin sur la Grande scène d’Omnivore.

 

Qu’est-ce que ça fait de venir à Omnivore Paris 2019, sur scène ?

Tout d’abord, un grand merci pour cette invitation à venir partager ma vision de la pâtisserie ! Je dois avouer que, pour moi, c’est assez incroyable ! C’est évidemment un stress, une pression mais aussi un très grand honneur qui me pousse à être encore plus exigeante envers moi-même.

 

Qu’en attendez-vous ?

Pour être franche, j’espère être à la hauteur et j’espère pouvoir transmettre ma vision, aussi simple soit elle.

 

Justement, cette vision, on en parle ?

Je pense que ce qui me fascine le plus, c’est la transformation des matières premières, des éléments, être attentive. J’aime les choses simples, la gourmandise. Lorsque j’imagine une recette, un dessert, je réfléchis à ce qui me fait envie, à une lubie, un souvenir. J’essaye que les choses soient équilibrées lors de la construction d’une recette, que les éléments se répondent. Ensuite j’aime travailler sur un produit – l’intitulé des desserts boutique sont par exemple : le citron-basilic, le chocolat-maïs, la pomme, la passion-marron –, puis il y a toujours un ingrédient, une herbe, une épice, qui, je l’espère, sublimera le produit mis en avant.

 

Si vous deviez définir les Taquineries de Marie…

Les Taquineries est un lieu où j’ai tenté de réunir toutes les petites choses que j’aime manger… Du gâteau de voyage en passant par la viennoiserie mais aussi une carte de pâtisseries fraîches changeant au fil des saisons et de nos envies, avec Alice, la sous-chef de l’établissement. Et les pains spéciaux, ce qui me fascine le plus, élaborés à base levain et de farine bio. C’est une boutique que nous avons pensé avec mes deux associées, Lucie et Marion, pour que ce lieu soit à notre image et que tout le monde puisse s’y sentir bien.

Propos recueillis par Audrey Vacher

 

Marie Le Cossec sera sur la Grande scène le lundi 11 mars à 11h30.

Valrhona, partenaire des Temps forts sucrés