Foodbook #12

Mariko Léveillé, un saké à sa main

  • Mariko Léveillé, par © Romain Guittet
  • Dans les forêts de Nara, berceau du saké japonais. © Romain Guittet
  • © Romain Guittet

Entre autres breuvages à (re)découvrir dans le Foodbook#12, ce prometteur saké de Mariko Léveillé, raconté par Ryoko Sekiguchi et photographié par Romain Guittet.

Globe-trotteuse naturelle, en aller-retour perpétuel entre le Japon, l’Allemagne et la France, Mariko Léveillé, jeune et discrète Japonaise de 35 ans, tombe sous le charme particulier du saké dans un restaurant japonais à… Paris. Et depuis, elle n’a qu’un objectif : brasser le sien, ici en France, selon une méthode remontant aux temps médiévaux japonais.

 

« Il y a une continuité entre mon ancien métier de costumière et celui de brasseure de saké : créer quelque chose de concret avec ses propres mains. »

 

Elle a appris à cultiver le riz, à le brasser chez Miyoshino, tapie dans la montagne profonde de Nara, élaboré Nature × Nature, sa première création, puis… « Je voudrais trouver une variété de riz français qui conviendrait ) la fabrication du saké, et le polir moi-même. Je pense qu’on pourrait le qualifier de saké français si on utilise l’eau et le riz de la France. »

Son portrait et l’histoire de son saké sont à lire dans la Foodbook 12.

 

Achetez votre Foodbook