MANGER

La cucina povera by Bottura

Un projet culturel pour combattre le gaspillage et la pauvreté. Après Milan, Londres, Rio de Janeiro, Bologne et Modène, c’est à Paris que Massimo Bottura, chef italien triplement étoilé (Osteria Francescana, à Modène), a ouvert son sixième Refettorio jeudi 15 mars.

 

Refettorio vient du latin « reficere », reconstruire. Comme reconstruire l’âme de tous ceux qui viennent s’attabler chez Massimo Bottura. Chaque soir, cent repas sont cuisinés à partir des invendus alimentaires de la grande distribution, pour nourrir les plus démunis. « Combattre le gaspillage avec la beauté des imaginations des chefs, pour redonner de la dignité à ceux qui viennent manger ici », affirme Massimo Bottura lors du discours d’ouverture du restaurant.

 

Gastrosolidaire. Alain Ducasse et Yannick Alléno ont assuré avec Bottura le service d’ouverture. Leur succèderont par solidarité Anne-Sophie Pic, Hélène Darroze, Pascal Barbot, Michel Troigros… Chaque soir, des chefs y cuisineront à quatre mains. Les convives sont sélectionnés par différentes associations partenaires (Emmaüs, Aurore, Singa…) et les repas sont servis par des bénévoles dans le décor sobre, chaleureux et poétique de la crypte de l’église de la Madeleine, conçu par l’artiste français JR et sa femme Prune Nourry.

La prochaine adresse culturelle et engagée du chef Bottura ? « Ça sera Naples, car Naples est une ville difficile, et c’est bien de mettre le doigt sur ces choses dans une ville aussi difficile ».

Jeanne Favas

 

Refettorio Paris

Église de la Madeleine
Place de la Madeleine, 75008 Paris