News

Derniers soupers à Fäviken

Le chef Magnus Nilsson annonce la fermeture de son restaurant Fäviken pour le 14 décembre prochain. Après onze ans d’existence et une gloire jamais démentie.

C’était un lieu hors du commun, bâtisse de bois quasi perdue au beau milieu d’une propriété double centenaire en âge et en hectares tout au bout de la Suède. Une douzaine de couverts chanceux qui, dès les premiers pas en 2010, découvraient une cuisine de cueillette et de chasse. Du locavore maximal :  « des têtes de grouse à l’ail des ours à croquer en apéritif, un indicible croustillant de sang de cochon aux œufs de poisson, des beignets de lichen…», comme l’écrivait le Carnet de Route Omnivore  qui sacrait Magnus Nilsson en 2011, alors que le festival Omnivore invitait pour la première fois sur sa grande scène de Deauville cet ancien de l’Astrance. C’était le début d’une course un peu folle.

 

Honneurs, gloire et Netflix !

Mais voilà, le toujours jeune chef suédois explique au LA Times, qu’il ne se sent plus de diriger un tel restaurant. Il préfère fermer après onze années de succès. Fermer définitivement, car les propriétaires et partenaires de Fäviken ne souhaitent pas réouvrir sans lui. Inutile de chercher : toutes les tables sont déjà réservées pour 2019 – Magnus a même attendu qu’elles le soient avant d’annoncer sa décision, «pour éviter une course au dernier dîner».

Après ? Il a acheté l’an dernier une terre avec des pommiers. Il veut planter des arbres et suivre les conseils des vieux paysans du coin, lui le chasseur de grouse. Sage. Et sans doute épuisé.  LD

 

www.favikenmagasinet.se