Pop gastronomie

Omnivore 10 ans toutes ses dents

Omnivore change de peau pour mieux rendre compte de la cuisine contemporaine.

Omnivore aurait pu avoir tort en proclamant dès octobre 2003 que la « Jeune cuisine commence aujourd’hui ! ». Qu’elle allait changer sinon la vie, du moins le rapport à la pratique culinaire et aux plaisirs de la table. Mais Omnivore a eu raison.

Mieux, après dix ans, grâce notamment aux réseaux sociaux qui ont définitivement tissé un maillage planétaire et au boum médiatique qui a propulsé la cuisine dans la sphère populaire, ce qu’Omnivore prédisait s’est mué en véritable génération « Pop Gastronomie ». Ce mouvement culinaire et culturel mondial fait directement écho au déferlement de la pop dans les années 60, lorsque la vieille musique est devenue jeune rock, ses chanteurs des idoles défiées, leurs idées et leurs habitudes de véritables modes de vie.

 

Pour continuer à rendre compte et à anticiper ces évolutions, pour défricher encore, révéler et décrypter le travail des chefs et leur influence, Omnivore se devait donc de changer de peau. Le nouveau logo intégrant la vibration électrisante d’une cuisine toujours en mouvement ; un .com totalement repensé en site d’actualité ; un World Tour toujours plus unique au monde et, le 19 mars en librairie, la sortie d’un Omnivore Food Book, tout à la fois magazine, guide et cahier de cuisine : tout cela est beaucoup plus qu’un habillage cosmétique. Une plongée en profondeur dans nos valeurs et l’envie, toujours aussi inépuisable après dix ans, de vous raconter, jour après jour, l’histoire passionnante de la cuisine.

 

Luc Dubanchet