World Tour Shanghai 26>28 Juin

Trois questions à Christophe Saintagne

Homme de confiance d’Alain Ducasse depuis 2008, Christophe Saintagne a pris successivement les rênes du Plaza Athénée et du Meurice, qui fut la révélation culinaire en 2013. Il livre à Shanghai sa réflexion passionnante sur la cuisine tricolore.

 

Qu’est-ce vous intéresse aujourd’hui dans la gastronomie ?

Evidemment le partage, découvrir et faire découvrir. Avec Alain Ducasse nous essayons d’apporter de la cohérence et de l’harmonie dans un lieu, par le choix des produits, des arts de la table, le rythme du service, la disponibilité. Aujourd’hui au Meurice, nous privilégions l’expérience globale.

 

Quel regard portez-vous sur la gastronomie internationale et quels sont les chefs ou les cuisines qui vous inspirent actuellement ?
Mon inspiration vient plus de la musique, grâce à l’énergie, au rythme… Les artistes se mettent à nus et ne font pas de compromis, c’est vers cela que nous essayons de nous projeter chaque jour. Bo Bech, Alain Passard, Akrame Benallal, David Toutain, Alexandre Couillon sont des chefs dont j’admire le travail et la créativité.

 

Vous partez à Shanghai pour l’Omnivore World Tour. Qu’allez-vous présenter et pourquoi ?

Nous allons présenter des accords de goût très français en travaillant des produits locaux. Par exemple, un agneau et coquillages pour évoquer notre agneau de pré salé. Nous allons aussi partager une glace au vin rouge épicé, représentative de notre patrimoine. Nous préparerons également une asperge à la braise de comté, pour parler un peu de la technique au service du goût.

Propos recueillis par Marie-Laure Fréchet 

 

Le meurice