Omnivore Paris 4>6 mars

27 épisodes d’une série culte

Du 4 au 6 mars, la grande scène Salé d’Omnivore Paris s’ouvre pour la 13e fois. 27 nouveaux épisodes avec 27 chefs parmi les 300 déjà programmés depuis 2006.

On a tous au fond de nous un petit souvenir d’Omnivore, de la grande scène d’Omnivore… le public debout l’an dernier pour acclamer Quique Dacosta, comme il l’avait fait encore l’année précédente avec son compatriote Andoni Luis Aduriz. La fragilité forte d’Amélie Darvas ne cillant même pas devant une poularde légèrement sous-cuite – et cette affection fraternelle de toute une salle qui sait ce que ça fait d’être pris par le temps, quand le coup de feu est un coup de sunlight sous les lumières de la Mutu. En 2016, le grand Cyril Lignac, confiant à la fin de sa démo combien il était heureux de ne pas s’être coupé – comme lors de sa première à Deauville – et, à cet instant précis, les rires complices d’une salle après sept ans apprivoisée. En 2015, les yeux mouillés du colosse Jean-François Piège venu recevoir son prix de Créateur de l’année. On peut remonter ainsi longtemps.

 

Dans le public, il y a ceux qui ont suivi le film depuis le départ, le 20 février 2006 au Havre, n’ont raté aucun épisode et décryptent même en live à leur voisin le private joke venant de se produire. Dans le public, il y a l’émotion palpable de l’instant, sa gracilité, sa lourdeur de sens – souvent. Les 27 démonstrations de la grande scène sont comme trois jours d’une série culte produite par Netflix : on est incapable de décrocher, on a envie de rester encore, encore. Comme si nos vies, un peu, en dépendaient. LD

 

> Découvrez la programmation complète

> Achetez vos pass