Edito

  • Paris 2018
  • Paris 2018

« Élevez-vous pour élever la cuisine » 

Quand Anne-Sophie Pic a prononcé cette phrase, destinée à sa brigade, on s’en est immédiatement emparé, au point d’en faire l’un des cinq « mottos » de nos festivals en 2018. Merci à elle, donc, de nous avoir éclairé sur ce qu’Omnivore tente aussi de faire depuis quinze ans qu’il existe.

 

Partager inlassablement des points de vue, des histoires, des idées, des pratiques, ici en France et dans le monde entier.

Échanger tous azimuts entre professionnels de ces métiers liés à la cuisine, ne jamais oublier l’origine, les producteurs, les mangeurs, ceux sans qui rien n’existerait.

S’interroger et se comprendre ensemble, plusieurs fois par an, à Paris, Moscou, Mexico, Istanbul, Budapest…

Tisser des liens indéfectibles dans cette communauté de pensées qui, en communiquant lors de rencontres de chair et d’os et non pas simplement sur l’écume des réseaux sociaux, devient collectivement meilleure.

 

Cette année symbolique des 15 ans d’Omnivore s’incarne parfaitement dans la programmation de son festival Paris 2018. Plus que jamais chercheuse, profuse, cohérente, elle a l’ambition de dresser le portrait d’une Jeune cuisine en perpétuelle réflexion, plus que jamais inspirée, mondiale, responsable, immergée dans des territoires aussi différents que complémentaires.

Parti d’un magazine de 12 pages en octobre 2003, Omnivore s’apprête à vibrer avec ses 10 000 visiteurs et ses 130 invités. Tout ce chemin pour s’élever ensemble. Merci à tous de votre fidélité !

 

Luc Dubanchet
Fondateur d’Omnivore