Omnivore Paris 4>6 mars

Troisgros, de père en fils

80 ans d’histoire… et plus que jamais un succès. Un an – presque jour pour jour – après leur déménagement à Ouches, Michel et César Troisgros montent en complices sur la scène d’Omnivore.

En 2016, ils étaient là avant travaux, présentant en avant-première avec l’architecte-qui-n’en-est-pas-un Patrick Bouchain la sublime maquette de la nouvelle maison Troisgros. Les voici deux ans après pour présenter la cuisine complice de ce restaurant qui s’appelle désormais Le bois sans feuilles.

Troisgros, père et fils, côte à côte, pour décrire beaucoup plus qu’une réussite – car c’est depuis l’an dernier un immense succès plus encore que les 80 années d’histoire qui lui ont précédé – mais un parcours d’expériences sensibles qui ont forcément modifié les paramètres essentiels de leur cuisine à quatre mains.

 

Revoir Michel et César Troisgros sur scène est l’assurance de pénétrer dans la matière – grise et brute – qui forme le tissu matriciel aussi sûrement qu’un coup de scalpel entaille une toile blanche de Fontana pour en révéler le clair-obscur d’un des plats fétiches de Michel. Qu’est ce que la cuisine Troisgros aujourd’hui? Comment s’élabore le travail entre un père et un fils? Comment la nouvelle maison, son environnement naturel de bois, de plan d’eau, de pâturages, influence-t-elle cette cuisine Troisgros de 2018 ? Autant de questions – et de réponses – attendues par le public du festival.

 

Michel et César Troisgros sur la Scène salé, lundi 5 mars à 16h50

 

Voir l’ensemble du programme

Réservez votre pass