Omnivore Paris 4>6 mars

Tu reprendras du sucre ?

Tu reprendras du sucre ?

Les 24 invités de la scène Sucré planchent sur une pâtisserie le plus nature possible. Un vrai challenge dans un monde acidulé.

Les framboises en hiver, les fraises toute l’année, ces Chantilly qui pourraient cimenter des immeubles et ces colorants (E100), conservateurs (E200), antioxydant (E300), agents de textures (E400), acidifiant (E500), exhausteur de goût (E600) ou édulcorant (E900) qui sonnent comme une pharmacopée… La pâtisserie reste encore un immense laboratoire, à contresens des saisons et d’un monde culinaire qui semble aujourd’hui épris de sourcing, de local, et de goût identitaire.

 

Dans cette période où la pâtisserie n’a paradoxalement jamais été si populaire, et les pâtissiers si adulés, la scène Sucré d’Omnivore interroge cette année la pâtisserie durable : choix des matières premières, respect des saisons, défiance vis-à-vis des additifs en tout genre. Les invités de 2018 ont tous en commun leur engagement au service d’une pâtisserie sans esbroufe, toute en goûts, en vérité. Savoir utiliser les matières premières à leur apogée, prendre le risque de conserver la couleur naturelle d’une pistache (qui n’est pas verte) ou l’originalité d’un goût d’amande (sans alcool pour en rehausser artificiellement la saveur). Tout un monde de douceur qu’Omnivore et son partenaire Fou de Pâtisserie, qui a co-construit la programmation, se proposent de bousculer en 2018. Bonne année sur la scène Sucré ! LD

 

> Découvrez le programme de la scène Sucré

> Réservez votre Pass

 

Photo : Saint-Honoré de Cédric Grolet (Le Meurice) © Stéphane Bahic pour la Revue T