Démonstrations culinaires

Le Devoir, partenaire du festival Omnivore World Tour Montréal @ SAT, vous présente 48h de défrichage de la cuisine.

Les démonstrations culinaires sont la signature d’Omnivore. Les meilleurs chefs partagent pendant deux jours leur savoir-faire avec le public du festival lors de démonstrations exceptionnelles.

Les 22 et 23 août 2015

De 11h00 > 17h40

Société des Arts Technologiques

> Réservez vos places sur :

Omnivore Montréal

Samedi 22 Août 2015

Ils se sont rencontrés dans une cuisine, celle du 357C, où ils travaillaient ensemble. Depuis, ils ont chacun ouvert leur établissement. Le Toulousain Julien est à la tête depuis un an de Cirkus. Stéphanie régale les becs à sucre de Montréal avec son irrésistible pâtisserie Rhubarbe. Couple à la ville, ils continuent de s’épauler en cuisine. Stéphanie signe les desserts du Cirkus, tandis que Julien s’occupe des plats salés pour les brunchs de Rhubarbe.

www.restaurantcirkus.com

C’est avec son frère Noé que Segué Lepage a ouvert en 2010 cette adresse dédiée à la charcuterie et au vin nature, après être tombé amoureux d’Oyama Sausages, charcuterie artisanale de Vancouver. Passionné par les textures et les saveurs, il travaille des viandes séchées, fermentées, fumées et propose une cuisine vive inspirée du marché. Depuis peu à la Réserve du Comptoir, on peut aussi emporter sa charcuterie maison.

comptoircharcuteriesetvins.ca

C’est après une première vie très sérieuse passée dans la finance que Guillaume Kittel-Ouimet a révélé son grain de folie. Ce doux géant a tout laissé tomber pour se consacrer au café. Après avoir longuement étudié les variétés et les torréfactions pour traquer le meilleur, il a ouvert sa propre brûlerie où s’est tenu l’année dernière avec Omnivore un mémorable roasted pop-up dinner. On y trouve blends et pure origine  et l’on s’y initie à l’art de faire et déguster un bon café.

www.kittelcafe.com

Qualifié dans de nombreuses compétitions internationales de mixologie et de flairbartending, Fabien Maillard a créé Mixoart, un groupe de professionnels spécialisés dans la formation et l’animation du bar. Avec son équipe, il vient de lancer les premiers bitters créés au Québec. Il est aussi propriétaire du Lab, comptoir à cocktails de Montréal. C’est à Paris qu’il a fait ses débuts dans cet univers, avant de développer ses connaissances et son inspiration aux Caraïbes, au Japon dans le monde.

barlelab.com

Après un passage par le Pastaga de Martin Juneau et la Salle à Manger, puis roi du pop-up sans restaurant fixe, John Winter marque son grand retour été montréalais 2015, avec l’ouverture de son restaurant Candide. Une cuisine à l’image de cet amoureux des plantes – simple, nette et franche où le végétal joue le premier plan. Lieu épuré, cuisine ouverte, où il fait bon d’y revenir. Devenu, en moins de 5 mois, une étape obligatoire de la scène Food montréalaise.

restaurantcandide.com

restaurantcandide.com

Il vient des Cantons de l’Est où il s’est établi, mais c’est à Montréal qu’il a acquis principalement son expérience d’une cuisine généreuse et centrée autour du produit. Il s’est formé entre autres chez Toqué !, mais surtout chez Joe Beef, pour qui il est « tombé en amour ». Il y passera quatre ans, avant d’ouvrir son propre restaurant, L’Impérial : une table conviviale, à la carte débordante de cochonnaille maison, de tartares ou et d’irrésistibles pasta.

www.restaurantimperial.ca

Dimanche 23 Août 2015

C’est le travail d’une matière première aussi complexe que la viande qui a poussé cet adepte du « nose-to-tail » à se radicaliser en 2013. Quitte à sourcer le produit avec cette exigence, autant en faire profiter deux fois plus la clientèle et ouvrir la boucherie attenante à son restaurant. Le Britannique de 30 ans a fait de son restaurant de viandes le poumon de la transparence dans le cosmos montréalais.

www.lawrencerestaurant.com

Un grand comptoir central, des banquettes en bois et des murs de briques apparentes: à l’Hôtel Herman, on ne dort mais on y dîne joliment. Ex sous-chef de la Salle à Manger, Marc-Alexandre Mercier est un jeune chef qui s’efface volontiers devant les produits qu’il traque chez les producteurs locaux. Mais cela ne fait oublier ni la maîtrise et ni la belle spontanéité qu’il met dans ses assiettes.

www.hotelherman.com

Tout arrive à qui sait attendre. C’est une maxime que Simon connaît bien. Il a commencé ses classes en école d’hôtellerie à Laval avant de passer en cuisine à Québec, puis en France avant de revenir à Montréal, au restaurant Les Cons Servent puis en tant que chef exécutif – enfin –  à Bar & Beef. Après des expériences riches chez Racines et au microresto la Famille, il se voit confier les fourneaux d’Accords, nouveau bar à vin / resto / bistro dans le Vieux Montréal, où il offre une cuisine raffinée, locale et nature, doux témoignage de ces nombreuses expériences.

Accords est l’un des plus grands bars à vin nature au pays. Dans votre verre, des produits d’ailleurs et d’ici, choisis pour leurs particularités et surtout pour nourrir votre amour du bon vin. Dans votre assiette, des aliments de grande qualité, produits au Québec pour la plupart et transformés dans nos cuisines. Nos desserts sont maison, tout comme notre pain. Notre menu suit les saisons et s’inspire des arrivages de produits locaux. Notre café est équitable et biologique. Nous portons une attention particulière aux allergènes et nous offrons plusieurs plats sans gluten.

accords.ca/bar-vin-resto

On connaît son visage de gamin émacié depuis Top Chef, le premier gastro-crochet qu’il a brillamment remporté en 2010. Mais le minot, formé chez William Ledeuil, s’est depuis largement imposé comme l’un des bons petits gros du bistrot parigot depuis la rue Sainte-Marthe. Le Galopin change de menu chaque jour ou presque depuis début 2012. Toujours avec son frère Maxime (en salle), il a ouvert en septembre 2014 La Cave à Michel pour l’expérience encore plus live d’une cuisine vivante, nature.

www.le-galopin.com

www.facebook.com/lacaveamichel

Après avoir lancé Orange rouge au cœur du quartier chinois de Montréal, Aaron Langille est parti sur un autre projet et a laissé la place à son sous-chef Minh Phat. Joli challenge pour le jeune chef de 25 ans, passé au Club de Chasse et Pêche et au Filet, et qui revendique lui des origines chinoises et vietnamiennes. Il apporte sa touche aux classiques de la maison : jarret de porc, canard rôti ou salade de chrysanthème.

www.orangerouge.ca

Il a passé deux ans à restaurer avec son épouse Kim Doyle et le sommelier Stephen Lee un bâtiment historique bâti il y a 250 ans par les Mallard, un clan de pêcheurs d’un village de Terre-Neuve-et-Labrador. Depuis 2013, il sert dans ce cadre superbe tous les meilleurs produits que dispense la région, du gibier à la pêche. En passant par le phoque, dont il est un ardent défenseur… dans l’assiette.

mallardcottage.ca

Hyper actif ou touche à tout ? A la tête de La Salle à Manger depuis 2008, belle brasserie sur le Plateau Mont-Royal, Samuel Pinard a aussi lancé en 2011, Pas d’Cochon dans mon Salon, traiteur et food truck, et une agence d’importation de vin la même année. L’année dernière, il démarre l’importation de bière et depuis mai, il vient d’ouvrir Farine, sa boulangerie italian-style, où l’on trouve des pizzas comme à Rome, et des sandwichs extra.

www.lasalleamanger.ca

Marc-André Leclerc, chef canadien, fait ses débuts à 14 ans comme plongeur. Intelligent et passionné, il gravit rapidement les échelons et fréquente les plus prestigieux restaurants de Montréal : Toqué, Au Pied de Cochon, L’Express et McKiernan’s. Il s’impose ensuite comme l’un des pionniers de la scène Street Food à Montréal. Inspiré par un voyage au Mexique, il ouvre en effet avec sa femme et son associée, Gaëlle Cerf, le premier food truck de tacos à Montréal : Grumman 78. Grumman 78 est aujourd’hui un « vrai » restaurant mais le camion continue de fonctionner et l’on y sert encore d’incroyable tacos, burritos, soupes froides ou peau de cochon soufflée.